Le mot de la semaine - Asoko (アソコ)

Publié le par Julie W.

Facile à retenir c’est le titre que l'on a donné au blog : Asoko. Et comme écrit dans l’en-tête, ça se traduit par "Là-bas". Ca se voulait un peu poétique mais je viens d'apprendre le sens caché de ce mot et je comprends mieux pourquoi les statistiques de visites de ce blog sont élevées au Japon. Ce mot désigne les parties génitales (hommes et femmes confondus)! Dans ce contexte, le mot est souvent écrit en katakana, syllabaire utilisé entre autres pour transcrire les mots d'origine étrangère. De même, on va parler de l’acte sexuel en utilisant d'autres euphémismes "are" (ça, cela) ou encore "nani" (quoi). Mon collègue Nishimura-san (l'homme du village de l'Ouest) m'avait dit que c’était bizarre comme titre de blog…mais sans préciser sa pensée. Il faut dire que l'on est au pays de la politesse extrême, de l’humilité (pour celui qui s'exprime) et du respect (envers l'interlocuteur). Je ne connais toujours pas un seul gros mot. J'ai pourtant demandé aux collègues mais ils n'ont pas voulu en prononcer un devant moi !!! Et je ne suis pas assez douée en japonais pour comprendre les subtilités du language. J’ai noté un mot qui revient souvent "Uso", qui au premier sens du terme veut dire "mensonge", mais qui doit aussi signifier "Fichtre!", vu la façon dont mes collègues l'emploient.
Une autre petite anecdote : sur les pantalons, la fermeture éclair est quelque fois appelée "la fenêtre de la société" (shakai no mado), pour désigner joliement la frontière entre ce qui t'appartient et le monde extérieur.

Publié dans Le mot de la semaine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Dine 25/12/2006 09:43

"uso" veut en effet dire "mensonge, mentir" et les Japonais l'utilisent tres frequement a la place de nos "c'est pas vrai!", "Non, tu plaisantes ?!", "J'y crois pas !" et compagnie. Ce n'est pas de l'argot, mais plutot du language populaire...
Merci pour l'anecdote sur asoko et are... apres 10 ans d'etude du japonais a la fac, rien de tel n'avait transparu !! (Comme quoi...)

leFourbe 24/12/2006 11:02

J'aime beaucoup "la fenetre sur la societe" ! :)
C'est vrai qu'en un peu plus d'un an je n'ai entendu que deux fois un Japonais utiliser un gros mot (konoyaro = enfoire), et encore, une fois c'etait a titre comique. Les Japonais sont vraiment d'une politesse exemplaire.
Les "uso" et "shimatta" sont tres courants, mais ca reste vraiment leger comme vulgarite !
Par contre au sujet de "baka", je me suis toujours demande l'origine de ce mot qui se compose du kanji du cheval et de celui du cerf ... ? Etre un cerf-cheval est-il donc si horrible que ca ? Peut etre y'a-t-il une explication a trouver dans le culte shintoiste ? Pour ma part je ne sais pas.

Gatchapin 23/12/2006 22:57

J'apporte ma contribution au vocabulaire japonais (hé hé, j'ai honte...)

- baka 馬鹿  : idiot / crétin

- ahô  あほう : idiot / crétin

- bakayarô  馬鹿野郎 : imbécile / salaud

- baka da naa 馬鹿だ なあ  : que tu es bête!

- kuso  くそ : merde! / zut!

- kuso kurae  くそくらえ : et merde!

- shimatta  しまった : zut!

- chikushô  ちくしょう : merde!

- baka mitai  馬鹿見たい : il (elle) a l'air stupide

- kurae  くらえ : va au diable!

- teme  てめ : connard

Il y a encore plus grossier mais là je vous conseille ce site : http://www.u-blog.net/kioku/article/argotjap

Enfin je dis moi j'ai rien dis... ^_^

Julie W. 24/12/2006 08:14

Merci merci...j'en demandais pas tant ;). Je vais maintenant pouvoir voir si mes collègues sont grossiers (ce dont je doute fort!).Dans la liste je connais seulement "baka", appris d'ailleurs avant de venir au Japon dans la méthode "40 leçons pour parler japonais" (complètement faux! après les 40 leçons on ne peut toujours pas faire une phrase!).

Bédédazi 23/12/2006 16:23

Je crois que le mot est "kuso" (plutôt prononcé "ksô") et qu'il signifie m...., zut, etc. Il s'entend aussi beaucoup dans les séries d'animation alors impossible de le rater !
Sur ce, Joyeux Noël et "Asoko" sera visible dans quelques jours dans les liens de Bédés d'Asie.

yvon 23/12/2006 14:40

très drôle cette anecdote !!!
le succès ne tient parfois qu'à peu de choses ...