En attendant le Big One

Publié le par Olivier W.

Séisme important dimanche matin, à 6.9 sur l’échelle de Richter. Avec plusieurs répliques et une forte activité sismique toute la journée. Les sismographes ont relevé près de 130000 séismes sur le Japon (la plupart trop faibles pour être ressentis) contre 19000 samedi.


Tremblements de terre les plus importants sur l'ensemble du Japon dimanche dernier.



Activité sismique des 7 derniers jours sur la péninsule de Noto.



Vitesse verticale du deplacement du sol partout sur l'archipel, durant les 2 minutes du tremblement de terre, dimanche à 9h42.
 
L'épicentre du séisme a été localisé à 11 km de profondeur sous le plancher sous-marin au large de la péninsule de Noto, dans la préfecture d'Ishikawa, côté mer du Japon. Situé à environ 300 km à l'ouest de Tokyo le tremblement de terre a été ressenti chez nous au 13ème étage, mais rien de violent. Comme d’habitude je dirais. En moyenne, ca tangue légèrement (sensation assez particulière tout de même) tous les 15 jours à Tokyo … en attendant le Big One.

La Mégapole de Tokyo, la plus peuplée au monde, regroupe 35 millions d’habitants, (l’équivalent du grand New-York + grand Londres !) à l’intersection de trois plaques tectoniques (et d’une 4ème pas bien loin) qui bougent. En moyenne, la zone est frappée par un tremblement de terre majeur et dévastateur tous les 69 ans. Le dernier était le grand séisme du Kanto en … 1923 qui avait entièrement détruit Tokyo et fait 140000 victimes. Les chances (ou plutôt le risque) qu’un gros tremblement de terre survienne dans les 20 ou 30 ans sont ainsi très élevées (j’ai lu de 20% a 70%). Ajoutons le risque associé de tsunami (津 tsu, « port » et 波 nami, « vague ») puisque Tokyo est en bordure de l’océan Pacifique. D’autres lieux très peuplés tel que la Californie ou Istanbul attendent aussi leur Big One.
Le principal problème est que la catastrophe n’est pas prévisible à court terme. Et le séisme de Kobe, en 1995 n’a pas vraiment rassuré sur la faculté du Japon à minimiser le nombre de victimes dans une grande ville. Les Tokyoïtes se préparent donc à l’inévitable (ce côté inévitable est bien particulier je trouve), du simple kit de survie, radio émettrice, lampe torche etc à côté de soi dans le lit jusqu’aux ensembles parfois complètements délirants tel qu’un WC portable pour chien (au cas où la personne se retrouve bloquée très longtemps au même endroit que son chien .. c’est utile). En discussion avec Takagi-sensei lorsqu’une secousse est survenue il y a quelques mois, il me dit : owhhow, … (silence figé) … ok ça semble être gentil. En général, on ne se précipite pas sous une table comme il est recommandé, on observe .. puis il s’est mis à plaisanter : « de toute façon, le jour du Big One nous n’aurons même pas le temps de nous demander si il faut aller sous la table .. » Réjouissant … mais c’est vrai que les consignes de sécurité me semblent valables essentiellement pour des séismes ni trop gros ni trop faibles.

Du côté des points rassurants, on peut se dire que Tokyo est prête à trembler. Contrairement à Kobe, le séisme est attendu, l’organisation est au point (je pense :) pour secourir et porter assistance, puis pour vivre longtemps sans électricité et sans eau. Une grande partie des bâtiments sont construits avec des normes anti-sismiques, notamment depuis 1995 et le drame de Kobe. Après, tout dépendra de la puissance du Big One et du moment (heure de pointe, hiver ou été ..etc.). Le nombre de victimes est généralement estimé autour de 10000.

L’intensité d’un séisme est mesurée par sa magnitude, sur l’échelle de Richter et, au Japon, par la violence des secousses ressenties à la surface, sur une échelle de Shindo géographico-dépendante. La magnitude est l’énergie dégagée au foyer. L’échelle de Richter est logarithmique, un séisme de magnitude 8 est 1000 fois plus puissant qu’un séisme de magnitude 7. Pour comparaison avec celui d’hier (6.9), une bombe atomique crée un tremblement de magnitude 6.5 et le séisme de décembre 2004 au large de Sumatra a été mesuré à 9.1 (troisième au rang des plus puissants du 20ème siècle). L’échelle de Shindo est constituée de 7 paliers suivant la vitesse d’accélération du sol en surface. Au degré "6 supérieur" ou 7, il est impossible de rester debout et on ne peut se déplacer qu'en rampant. Tous les meubles non arrimés aux murs se renversent, les portes peuvent jaillir hors de leurs gonds et certaines vitres voler en éclats. Il semble bien que ce seuil max, correspondant à une accélération du sol de 4m/s2 maximum ait été atteint hier proche de l’épicentre (cf graphique ci-dessous).

Pic d'accélération (à gauche) et de vitesse (à droite) des déplacements du sol en surface en fonction de la distance à l'épicentre. Un pic d'accélération suppérieure à 400 cm/s² est synonyme d'un niveau 7 sur l'échelle Shindo.


La quantité d’informations scientifiques disponible sur internet m’a bien occupé la journée. Je vais pas trop en rajouter. Habituellement, après une secousse je me contente d’aller voir les dépêches du Japan Times ou du Monde où il est sytematiquement écrit en conclusion :

« Le Japon est à la jonction de quatre plaques tectoniques, subissant des milliers de secousses chaque année. Selon un rapport gouvernemental publié en décembre, il est probable qu'un violent séisme frappera la capitale (12,5 millions d'habitants) de la deuxième économie mondiale dans les trente prochaines années et fera jusqu'à 13 000 morts et des millions de sinistrés. L'Archipel enregistre environ 20 % des tremblements de terre les plus violents dans le monde »

Merci pour l’info

P.S. La peur de l’avion n’est elle pas dérisoire lorsque c’est pour se rendre a Tokyo ? :)


Figures et vidéo capturées sur http://www.hinet.bosai.go.jp/

Publié dans Japon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bédédazi 02/04/2007 20:31

Eh bien, je n'étais pas venu sur votre blog depuis environ 2 semaines (pas le temps, désolé) et voilà un article... réjouissant, ha ha ha !
C'est vrai qu'on s'habitue à ces secousses, mais il y en a qui m'ont vraiment foutu les jetons...

Delf 31/03/2007 14:49

Bon, vous allez me faire le plaisir de ramenez vos petites fesses ici illico!

TÎma 27/03/2007 11:00

Euh, effectivement, ce n'est plus la peur de l'avion qui me fait hésiter là... :)

gwen 27/03/2007 05:05

C'est peut-être à force de voir ce genre de clichés en devanture des photographes (une nouvelle mode Tokyoïte ?) que le premier graphique me fait penser à une échographie...
Mon premier étage n'a pas tremblé ou alors c'est mon sommeil...
Still alive !

Joline-103 idées 26/03/2007 19:58

en tous cas c'est pas de tout repos ce pays quand même ...