Les parents au Japon - 2 : Asakusa, Ginza et Roppongi

Publié le par Julie W.

J’avais noté sur mon calendrier qu’il y avait le festival du dragon doré appelé Kinryu-no-mai dans l’enceinte du temple Senso-Ji à Asakusa. Nous voilà donc dans ce quartier, situé au nord-est de Tokyo, bordé par la rivière Sumida. On commence notre ballade par la rue que j’appelle la rue de la vaisselle. Elle est facilement identifiable ; un gros cuisto à la toque blanche et des tasses aux couleurs françaises indiquent l’entrée.
On y trouve tout ce qui a un rapport avec la cuisine et les restaurants au Japon : des tas de casseroles, des tas de vaisselles, des lanternes décoratives, des norens (rideaux de coton accrochés aux portes d’entrée des restos) ou encore les décorations en plastiques présentées dans la vitrine, très pratiques pour ceux qui ne comprennent pas un mot de la carte ! Ce jour là, la rue était moins animée que d’habitude mais on a quand même pu ressentir l’ambiance à travers la dixaine de magasins ouverts.
Puis nous avons traversé la Nakamise Dori, la rue commerçante du temple en nous arrêtant dans de nombreuses boutiques : comme d’hab, j’achète mes gâteaux à la crème de haricots rouges (pas trop de succès auprès des parents), les parents choisissent un noren décoré d’une estampe, on recherche la poupée en bois commandée par un ami en France…
On rejoint la cour du temple peu avant le dragon d’or : 18 mètres de long, il serpente à travers les allées encombrées du temple en suivant une boule dorée, porté par huit japonais en yukata. Après la danse tous les japonais accourent vers le dragon pour le toucher…ça doit surement porter bonheur !
Nous mangeons des okonomiyaki et des yakisoba dans les stands du festival, autour de cosplays venus en nombre ce jour-là.
Puis direction Ginza, plus au sud. Les champs-Elysées de Tokyo, où l’on observe une manif : « No war », c’est la seule banderole que l’on a comprise. On traverse ensuite le jardin du palais de l’empereur avant de reprendre le métro pour Roppongi. Au 52ème étage de la tour on observe Tokyo de jour. Et après la visite du musée d’art Mori  (sur l’humour dans l’art contemporain), c’est Tokyo de nuit qui s’étale sous nos pieds.

Publié dans Tokyo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bédédazi 13/04/2007 10:19

RECTIFICATION !!!

Je devais être mal réveillé... Désolé pour l'erreur !

La poupée en bois s'appelle une kokeshi !

Bédédazi 12/04/2007 09:13

Belles photos.
La poupée en bois s'appelle une makekoshi.

Dom et JL 10/04/2007 23:04

Un voyage magnifique dans un pays extraordinaire. Comme vous pouvez le découvrir sur ce blog, on est vraiment plongé dans un autre monde ! Pour nous le changement a été total. Une bien belle expérience ! Merci à Julie et à Olive pour ce séjour. Bises à vous deux.