Le mariage d'Hatsumi et Olivier

Publié le par Julie W.

Mezimages Hébergement gratuit d'image
Ils ont un peu triché car ils se sont mariés en cachette il y a environ un mois. Après une petite bouteille de rouge à la maison, ils se sont mis au défi d’aller se marier comme ça en tongues-Marcel à 23h à la mairie du coin. Oui oui au Japon, pas besoin de témoins, on peut même y aller tout seul avec le tampon de son futur époux et hop on est marié ! Avant de définitivement nous quitter (Olivier est rentré en France lundi, Hatsumi le rejoint dans deux semaines), ils ont voulu marquer le coup avec la famille et les amis. Ils ont loué un café/restaurant pour supporters de foot vers Roppongi, payé un organisateur de mariage (ça se fait beaucoup ici), préparé quelques speechs (la palme revient à la maman d’Olivier qui en a fait un long tout en japonais !), choisi le jour propice (d’après le calendrier lunaire, il y a des jours bons pour les mariages, d’autres bons pour les enterrements…à respecter absolument !), débouché quelques bouteilles et l’ambiance était au rendez-vous…  Mezimages Hébergement gratuit d'imageMezimages Hébergement gratuit d'imageDaisuki Etienne Chiko Mezimages Hébergement gratuit d'image









Ce n’était pas le mariage traditionnel japonais que l’on peut voir dans les temples, kimono blanc pour la mariée et noir pour le marié. Hatsumi avait une robe de mariée à l’occidentale et Olivier s’était fait une coupe à la Beckam.
Mezimages Hébergement gratuit d'image Mezimages Hébergement gratuit d'image
















Il y avait aussi kekiman (à prononcer Caky-Man à l
anglaise), que vous pouvez voir ici avant son saut grandiose sur la table en bois qui n’a pas résisté à son poids ! Les mariés ont eu la dure tâche de lui raser les poils du torse alors qu’il n’arrêtait pas de gigoter. Comme on ne comprenait pas grand-chose à l’histoire, on nous a expliqués que traditionnellement, couper le gros gâteau plein de crème est très important lors de la cérémonie de mariage où les mariés tiennent le couteau ensemble et ne coupent qu’une seule part. Ici il n’y avait pas de gros gâteaux alors kekiman a joué ce rôle !
Mezimages Hébergement gratuit d'image Mezimages Hébergement gratuit d'image









Pendant la première heure je tenais la caisse à l’entrée. Car au Japon, il n’y a pas de liste de mariage mais on paye l’entrée. Ici le prix était fixé à 9000 yens (environ 60 euros) pour les hommes, 8000 yens pour les femmes. Mais généralement c’est beaucoup plus cher. Il y a une règle qui veut que le chiffre des milliers soit forcément impaire (pour ne pas que les mariés puissent le diviser) supérieur à 10 000 yens. Donc ça commence à 30 000 yens pour les amis, puis 50 000 et c’est de plus en plus cher plus les personnes sont proches des mariées. Notre prof de japonais nous disait qu’elle redoutait de recevoir des invitations de mariage dans sa boite aux lettres !
Mezimages Hébergement gratuit d'image

J’aime bien cette photo où Olivier regarde le ciel menaçant, Etienne tire une tronche pas possible, Chiko est prête à décoller, Hatsumi se nettoie les dents…c’était pour finir en beauté!

Mezimages Hébergement gratuit d'image En tous cas, félicitations et tous nos vœux de bonheur !

Publié dans Notre vie au quotidien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

joline-103 id饳 02/07/2007 17:55

félicitaions aux mariés et merci pour ce super reportage!

Le pÚre JL 24/06/2007 14:44

J’espère que les jeunes mariés n’auront pas de problème en France pour le rapprochement familial ! Mais non … j’suis idiot … le Japon n’est pas sur la liste des pays qui posent problème à nos frileux de l’immigration ! En tout cas on souhaite et on espère plein de bonheur pour les jeunes mariés aussi bien au Japon…qu’en France ou …ailleurs, car le métissage est vraiment beau, comme le sont Hatsumi et Olivier sur ces photos.